Notre stratégie pour la réduction de la pauvreté

Résumé

Notre stratégie pour la réduction de la pauvreté offre un cadre de travail qui permet de répondre aux besoins des personnes les plus vulnérables et à risque d'être victimes de pauvreté, tout en faisant la promotion de la prospérité nécessaire à la croissance de la Nouvelle-Écosse.

Miser sur les progrès

Nous faisons déjà des progrès considérables dans notre lutte contre la pauvreté. Par exemple, le pourcentage de Néo-Écossais qui vivent dans une situation à faible revenu est le plus faible depuis 10 ans, et inférieur à la moyenne canadienne.

Toutefois, nous devons, et prévoyons, en faire encore davantage.

Nous nous engageons à réduire le nombre de personnes qui vivent dans la pauvreté. En aidant une personne, nous nous aidons tous.

Établir notre vision, nos objectifs et nos actions

Notre vision pour 2020 est claire : briser le cycle de la pauvreté en créant des possibilités pour tous les Néo-Écossais de participer à la prospérité de la province et à profiter d'un niveau de vie supérieur.

Un tel changement ne se fait pas du jour au lendemain. Il s'agit d'un plan pluriannuel qui débute dès maintenant, avec de nouveaux investissements de 155 millions de dollars. Cette somme s'ajoute aux investissements supplémentaires du gouvernement d'un total de près de 200 millions de dollars versé dans les programmes au cours des trois dernières années.

Résumé des nouveaux investissements

Objectif 1 : Permettre et récompenser le travail

Formation * 88 millions de dollars

Traitement des remboursements d'impôt comme un revenu pour les clients de l'aide au revenu

400 000 $

Objectif 2 : Améliorer les mesures de soutien pour les personnes dans le besoin

Augmentation des taux d'aide au revenu 2 millions de dollars
Logement ** 59 millions de dollars

Objectif 3 : Mettre l'accent sur nos enfants

Augmenter la prestation pour enfants de la Nouvelle-Écosse et le régime d'assurance-médicaments pour enfants de familles à faible revenu 2,5 millions de dollars
Créer davantage de places subventionnées et transférables dans les services de garde d'enfant 3,5 millions de dollars

* Incluant la contribution fédérale.

** Incluant la contribution fédérale et versé sur une période de trois ans.

Des actions immédiates, à court terme et à long terme ont été identifiées pour chacun de nos quatre objectifs : Permettre et récompenser le travail, améliorer les mesures de soutien pour les personnes dans le besoin, mettre l'accent sur nos enfants, et collaborer et coordonner.

Permettre et récompenser le travail

Les circonstances économiques actuelles exigent un accent sur les investissements stratégiques et ciblés dans la formation et la création d'emplois. Cette année, nous investirons 88 millions de dollars dans la formation.

  • Une somme de 81 millions de dollars sera transférée du gouvernement fédéral au gouvernement provincial et pourra être utilisée par Emploi Nouvelle-Écosse (nouvelle division du ministère du Travail et du Développement de la main-d'œuvre) pour répondre aux besoins spécifiques de notre marché du travail.
  • Une somme de 7 millions de dollars sera utilisée pour mettre en œuvre les recommandations du groupe de travail sur la réduction de la pauvreté, par exemple pour aider les groupes qui sont traditionnellement sous-représentés dans notre main-d'œuvre et pour appuyer l'accès équitable à l'alphabétisation, la formation des adultes et la formation.

Cette année, nous investirons également 400 000 $ afin d'éliminer les aspects qui n'incitent pas les personnes à travailler. Plus précisément, les remboursements d'impôt ne seront plus traités comme un revenu pour les clients de l'aide au revenu.

Ces nouvelles mesures s'ajoutent à celles qui sont déjà en cours, par exemple l'expansion des programmes du collège communautaire, des programmes visant à préparer les étudiants au monde du travail et des programmes de formation en cours d'emploi, les mesures visant à rendre l'éducation postsecondaire plus abordable, et l'augmentation du salaire minimum.

Améliorer les mesures de soutien pour les personnes dans le besoin

Nos grandes priorités cette année sont les suivantes :

  • Débuter l'examen du programme de soutien à l'emploi et d'aide au revenu.
  • Augmenter les prestations d'aide au revenu en fonction du taux d'inflation.
  • Augmenter considérablement la disponibilité et la qualité du logement social et abordable.
  • Débuter l'élaboration d'une stratégie provinciale sur le logement à long terme.

Le groupe de travail sur la réduction de la pauvreté et plusieurs autres intervenants ont identifié la nécessité de l'examen du programme de soutien à l'emploi et d'aide au revenu. L'examen permettra d'évaluer les façons d'aider un plus grand nombre de gens à trouver un emploi et à devenir indépendant du point de vue financier, et de mieux aider les personnes qui en ont le plus besoin.

Entre-temps, le gouvernement augmentera l'aide au revenu selon le taux d'inflation, ce qui exigera un investissement de 2 millions de dollars.

Le logement est l'un de nos besoins fondamentaux les plus coûteux. Grâce au financement fédéral, nous avons la chance d'investir plus du double de notre financement et de verser 59 millions de dollars au cours des trois prochaines années afin d'agrandir et de rénover les logements abordables. Cette mesure fait partie du plan provincial intitulé Stimuler la croissance et on estime qu'elle apportera l'avantage supplémentaire de créer ou de maintenir 1 600 emplois.

Les aînés et les personnes handicapées font partie des groupes qui recevront de l'aide. De plus, la construction et les rénovations offrent la possibilité de rendre le logement social et abordable plus éconergétique, réduisant ainsi les frais de chauffage et appuyant nos engagements en vertu de la loi sur les objectifs environnementaux et la prospérité durable (Environmental Goals and Sustainable Prosperity Act).

De plus, nous allons élaborer une stratégie sur le logement à long terme pour la Nouvelle-Écosse, selon une recommandation du groupe de travail sur la réduction de la pauvreté. Nous nous engageons aussi à élaborer une stratégie pour le transport durable, également selon une recommandation du groupe de travail sur la réduction de la pauvreté.

Ces efforts immédiats et à plus long terme misent sur le travail qui est déjà en cours. Par exemple, depuis 2003, plus de 1 100 unités de logement abordables ont été crées et préservées.

Mettre l'accent sur nos enfants

Notre prospérité future, incluant notre capacité de réduire la pauvreté de façon considérable, dépend de l'efficacité avec laquelle nous appuyons nos enfants aujourd'hui.

Le nombre d'enfants qui vivent dans des familles à faible revenu est passé de 19,3 pour cent en 1997 à 8,7 pour cent en 2006.

Notre principale priorité cette année est d'investir 2,5 millions de dollars afin de pouvoir offrir la prestation pour enfants de la Nouvelle-Écosse et le régime d'assurance-médicaments pour enfants de familles à faible revenu à un plus grand nombre de familles (incluant 3 700 enfants de plus).

Nous investirons 3,5 millions de dollars pour créer davantage de places subventionnées dans les services de garde d'enfant et augmenter les subventions. De plus, toutes les places subventionnées actuelles seront transférables, ce qui signifie qu'elles sont approuvées pour l'enfant plutôt que pour le service de garde. Cette mesure est une priorité pour les familles à faible revenu puisqu'elle protège leur place dans un service de garde si la famille doit déménager pour trouver un emploi.

Des orientations futures incluent également l'élaboration d'une stratégie provinciale sur les troubles d'apprentissage, l'expansion des programmes qui donnent aux familles un plus grand accès aux loisirs, et l'amélioration de l'accès aux soins de santé primaires.

Ces mesures s'ajoutent au travail qui continue de faire l'objet d'investissements considérables et de recevoir beaucoup d'attention à l'échelle du gouvernement. Nous allons aligner nos efforts avec la stratégie provinciale à l'intention des enfants et des jeunes. De plus, les régimes d'assurance-médicaments présentés au cours des trois dernières années aident les enfants à obtenir les médicaments sur ordonnance dont ils ont besoin pour demeurer en bonne santé.

Coordonner et collaborer

Au cours des trois dernières années, le gouvernement a effectué des investissements supplémentaires de près de 200 millions de dollars dans les programmes pour aider les Néo-Écossais qui sont dans le besoin. Grâce à une meilleure coordination et collaboration, nous croyons que nous pourrons en faire davantage avec cet investissement et sensibiliser davantage les gens à ces programmes.

Afin de diriger cet effort, les ministres de neuf ministères du gouvernement, appuyés par leurs sous-ministres et le personnel de direction, formeront un comité qui guidera, dirigera et partagera la responsabilité pour cette stratégie. Un nouveau poste, celui de coordonnateur de la réduction de la pauvreté, sera également créé.

Nous voulons aussi sensibiliser davantage le public. Plus précisément, nous allons utiliser un modèle de développement communautaire pour permettre la participation du public à la lutte contre la pauvreté.

Nous allons aussi continuer d'encourager la participation active des entreprises.

Mesurer les progrès et en rendre compte

Le groupe de travail sur la réduction de la pauvreté a insisté sur l'importance de mesurer nos progrès et d'en rendre compte, et nous sommes entièrement d'accord. Nous avons établi des mesures initiales pour chaque objectif, et nous commencerons immédiatement à travailler en vue d'établir un plus grand nombre de mesures, et des mesures mieux définies. Nous allons aussi faire rapport au public régulièrement sur les progrès, dès l'année prochaine.

Nous encourageons toute la population à partager ses idées, son temps ou des suggestions pour la lutte contre la pauvreté, puisqu'il s'agit de faire de la Nouvelle-Écosse un meilleur endroit où vivre pour tous les Néo-Écossais.

Plus d'informations sont disponibles en anglais.